Le Géant de Kaillass

Distribution

Compagnie Brozzoni
Texte : Peter Turrini
Mise en scène : Claude Brozzoni
Musique : Etienne Perruchon
Avec : Dix comédiens-chanteurs
Thomas Oesfossé, Séverine Gracia, Frédérique Moreau de BelIain, Sylvain Stawski, Pierre Trapet, Dominique Vallon, Anny Voga/, J-Philippe, Salério
Huit musiciens
Martial Renard : chef d'orchestre-trompettiste, Josiane Brachet: violoniste, Claude Gomez : accordéoniste-pianiste­clarinettiste-flutiste, Lucas Perruchon : trombone et banjo, Michel Taraband : contrebassiste, Christophe Torion : percussionniste, Aurélien Vadot: hautbois-cor anglais-basson

Résumé

Au départ, Le Géant de Kaillass est un opéra, créé à l’Opéra de Vienne. Lauteur du livret, Peter Turrini, dont la Compagnie Brozzoni a monté plusieurs pièces, en a cédé les droits à Charlie Brozzoni pour en faire un spectacle musical composé par Etienne Perruchon. Revisité, il deviendra une création musicale, entre théâtre, opéra, magie, cirque et marionnettes pour dix comédiens-chanteurs et huit musiciens.

C’est l’histoire d’un jeune géant haut de 2,58 mètres qui vit dans le petit village de Kaillass, en Haute-Autriche, au début de la révolution industrielle du 19e siècle. Rejeté par sa communauté à cause de sa différence, il décide de partir… Ried, le ghetto de Prague, Berlin, Londres, Paris, autant de villes où il rencontre les grands et les petits de ce monde : la reine d:A.ngleterre qui lui offre une montre en or, Guillaume Il qui veut l’utiliser pour procréer des soldats gigantesques, un rabbin, une petite femme, un musimagicien, une femme à barbe… Au fil de son périple, il est le témoin de l’évolution de l’Europe à l’aube du 20e siècle, avant de revenir mourir, tuberculeux, dans son village, auprès de sa mère. Sa renommée et ses aventures font de lui un personnage célèbre et donnent au conseil municipal de Kaillass l’idée d’inventer le tourisme. Un des thèmes principaux de l’œuvre de Peterîurrini traite du conflit entre l’être et le paraître. Il est le représentant d’un théâtre qui lutte contre les exclusions et le racisme, et met en scène des êtres marqués par leur différence et leur souffrance. Ici, il s’agit d’un géant à la recherche d’une normalité.
La poésie, la violence, l’utopie, la sincérité de la parole deîurrini, sa manière de se mettre à nu, nous a amenés, ces dernières années, à travailler différemment. Comment aller vers cette nécessité de dire la vie, nos maux, d’être au plus vrai, au plus juste, en étant sur le plateau ? (…) Nous avons entrepris de ne pas céder à la tentation d’un théâtre formel, pour trouver, dans une démarche toujours artistique, un type de jeu dans lequel le comédien doit chercher l’endroit de ses failles ou de ses joies pour exprimer celles du personnage. Un jeu dans lequel l’acteur va s’immerger, grâce à l’authenticité de son approche, sa technique de travail et son humilité, pour être au plus près de son être. (…)
Charlie Brozzoni

< Événement précédentAlbatros
Événement suivant >Don Périnion

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

PARTAGER SUR LES RÉSEAUX

Partagez vos archives !

Vous avez des photos, un programme, une affiche de cet événement ? Partagez vos souvenirs, nous les rajouterons sur cette page.

Le Géant de KaillassCompagnie Brozzoni<br> Texte : Peter Turrini<br> Mise en scène : Claude Brozzoni <br> Musique : Etienne Perruchon<br> Avec : Dix comédiens-chanteurs <br> Thomas Oesfossé, Séverine Gracia, Frédérique Moreau de BelIain, Sylvain Stawski, Pierre Trapet, Dominique Vallon, Anny Voga/, J-Philippe, Salério <br> Huit musiciens <br> Martial Renard : chef d'orchestre-trompettiste, Josiane Brachet: violoniste, Claude Gomez : accordéoniste-pianiste­clarinettiste-flutiste, Lucas Perruchon : trombone et banjo, Michel Taraband : contrebassiste, Christophe Torion : percussionniste, Aurélien Vadot: hautbois-cor anglais-basson