Dormez, je le veux !

Distribution

Théâtre de la Véranda
Texte : Georges Feydeau précédé des Instructions aux domestiques de Jonathan Swift (extrait)
Adaptation et mise en scène : Lisa Wurmser
Avec : Gilles Amiot, Jean-Louis Cordina, Séverine Fontaine, René Hernandez, Emmanuelle Michelet, Sarah Quentin

Résumé

C’est avec grand plaisir que nous recevons Dormez, je le veux !, la nouvelle création de Lisa Wurmser dont vous avez déjà pu découvrir le travail dans Marie des Grenouilles, Pinok et Barbie ou La Mouette ces dernières années. Formée entre autres par Ariane Mnouchkine, la comédienne et metteur en scène se réjouit de nous plonger dans un univers où explique-t-elle,  » le monde petit-bourgeois se déglingue devant nous et glisse à toute allure sur un toboggan infernal où la raison chavire, où le langage explose, où les personnages, en déséquilibre constant, se dédoublent. « 

Maître incontesté du vaudeville dans la droite lignée de Labiche, Georges Feydeau se moque de la médiocrité des existences bourgeoises, qu’il tourne en ridicule et dénonce les travers de cette classe sociale. Ses pièces remplies de mouvements et de situations cocasses qui oscillent entre farce et comédie, réalisme et caricature dominent le théâtre de boulevard de l’époque. Chez lui, il y a toujours une magnifique mécanique comique, où chaque situation s’enchaîne et ne laisse pas une minute de répit au spectateur. Constamment sollicité, il devient alors un acteur complice de l’intrigue. Homme en prise avec son temps, il se sert dans cette pièce en un acte de la découverte de l’hypnose, très en vogue à la fin du 19e siècle. Mais loin de la considérer comme une nouvelle excentricité, il utilise cette forme de soins comme un ressort dramatique fort.
Justin n’est pas un valet comme les autres… Il connaît les secrets de l’hypnose et n’hésite pas à s’en servir contre Boriquet, son maître, qui dès lors lui obéit en tout… L’égalité sociale et l’émancipation sont au cœur de la fable, le serviteur n’employant pas le combat politique mais l’hypnose…

J’ai souhaité mettre en perspective Dormez, je le veux ! de Georges Feydeau (1862-1921) avec le texte de Jonathan Swift (1667-1745) Instructions aux domestiques. Les discordances et l’anachromsme des époques, me semblent rendre compte davantage de l’histoire, la grande et la petite. Les visions de ces deux auteurs se renforcent mutuellement et font écho au monde d’aujourd’hui. Comment modifier la réalité, comment la transformer ? Quel est notre pouvoir de changement ? L’idéal d’une société utopi­que ne consiste pas à renverser les rôles mais à en établir de nouveaux.
Lisa Wurmser, metteur en scène

< Événement précédentLa Capella de Saint-Pétersbourg
Événement suivant >Demi Evans Quintet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

PARTAGER SUR LES RÉSEAUX

Partagez vos archives !

Vous avez des photos, un programme, une affiche de cet événement ? Partagez vos souvenirs, nous les rajouterons sur cette page.

Dormez, je le veux !Théâtre de la Véranda <br> Texte : Georges Feydeau précédé des <i>Instructions aux domestiques</i> de Jonathan Swift (extrait) <br> Adaptation et mise en scène : Lisa Wurmser <br> Avec : Gilles Amiot, Jean-Louis Cordina, Séverine Fontaine, René Hernandez, Emmanuelle Michelet, Sarah Quentin