TIMON D’ATHÈNES

Distribution

De William SHAKESPEARE
par le Centre International de Créations Théâtrales
Mise en scène : Peter BROOK
Adaptation française : Jean-Claude CARRIERE
Costumes : Jeanne WALCHEVITCH
Collaboration à la scène : Yutaka WADA
Régie : Narva KATSULAS • Jean-Claude DERVAL Eclairages : Guy BOUCHE
Administration : Huguette KINGUE

Résumé

Hors du monde, et pourtant universel, c’est ajnsi que Peter Brook monte TIMON D’ATHENES de William Sha­kespeare. L’action est nulle part, ce qui veut dire partout : dans le temps d’abord, par les costumes qui vont du smoking à la toge, de la botte d’égoutier à la sandale, réduisant toutes les modes à une même identité ; dans l’espace ensuite, par les comédiens qui, Français, Amé­ricains, Jaunes, Noirs, ramènent à une même et irréduc­tible unité, celle de l’homme ; dans la mise en scène enfin qui, abolissant la rampe, faisant surgir l’acteur des quatre points cardinaux, le rend frère et complice du spectateur. Le sujet, pris au premier degré, est univer­sellement intelligible : quelque part, un homme riche, prodigue, devient pauvre, ses amis l’abandonnent, le choc est rude, il fuit au désert, prend en haine le genre humain et meurt inconsolable.
Sans hésitation, Brook joue cette histoire. Rien de plus. Tout est dedans. Et d’abord l’or : Timon d’Athènes est la seule tragédie où l’or se substitue aux Dieux. Tragédie moderne de l’homme monnayable et de chaque chose monnayable. Voici le temps venu où tout ce qui jusqu’alors était inaliénable, vertu, amour, science, conscience, amitié, devient échange, commerce. Timon le découvre et en meurt. Timon voit, la pauvreté venue, que tous ses rapports àmicaux étaient inauthentiques, qu’il achetait ses all)is, c:’est-à-dire des objets, et que pour ses amis il n’était que de l’or, c’est-à-dire un objet.
Cette révélation le rarr,ène: à son néant. Toute la seconde partie se réduit, en apparence, aux imprécations d’un
monomaniaque. Mais là encore, Brook humanise : Timon n’est pas seulement furieux, mais désespéré ; il tente de renouer avec les hommes ; il ne le peut, l’or est toujours là, entre eux, comme un mur…
Tel est le grand spectacle que propose Peter Brook. À la fois diaboliquement intelligent et merveilleusement sim­ple. Le jeu est libre, sans arrière-pensée, sans aparté, au grand jour – la salle est entièrement éclairée – tout dans l’espace, purement physique.

< Événement précédentVALPARAISO… VALPARAISO
Événement suivant >OBALDIA / TARDIEU / ARRABAL

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

PARTAGER SUR LES RÉSEAUX

Partagez vos archives !

Vous avez des photos, un programme, une affiche de cet événement ? Partagez vos souvenirs, nous les rajouterons sur cette page.

TIMON D'ATHÈNESDe William SHAKESPEARE <br> par le Centre International de Créations Théâtrales <br> Mise en scène : Peter BROOK <br> Adaptation française : Jean-Claude CARRIERE <br> Costumes : Jeanne WALCHEVITCH <br> Collaboration à la scène : Yutaka WADA <br> Régie : Narva KATSULAS • Jean-Claude DERVAL Eclairages : Guy BOUCHE <br> Administration : Huguette KINGUE