Taïga (comédie du réel)

Distribution

Texte : Aurianne Abécassis
Mise en scène : Sébastien Valignat assisté de Julien Geskoff
Dramaturgie : Sophie Présumey et Sébastien Valignat
Interprétation : Marion Aeschlimann, Maxime Bonnand, Tom Linton, Charlotte Ramond et Loïc Rescanière

Résumé

Le 11 novembre 2008, 150 policiers investissent Tarnac, un petit village de Corrèze. C’est l’opération Taïga. Une dizaine de personnes est arrêtée car suspectée d’avoir posé des fers à béton sur des caténaires SNCF, entraînant des perturbations du trafic ferroviaire. Avril 2018, après 10 années de procédure et 27 000 pages de dossiers, le Tribunal correctionnel de Paris met un terme définitif à cette « affaire » en prononçant une relaxe quasi générale pour les inculpés. Et la Présidente du Tribunal de conclure : « Le groupe de Tarnac était une fiction ». La Compagnie Cassandre s’empare de cette « fiction » pour en créer une comédie documentée, retraçant les différents épisodes : l’arrestation et ses violences, la farce médiatique qui s’en est suivie et le procès ubuesque. Mêlant théâtre et vidéo réalisée en direct, le spectacle restitue cette affaire symptomatique d’une époque où se mêlent le politique, le médiatique et le judiciaire. Pour tenter de mettre un peu de lumière sur ce qui est déjà considéré comme le grand fiasco judiciaire français de ce début de XXIè siècle. Cette histoire questionne notre rapport à la liberté, à la démocratie, à la désobéissance et à la sécurité. 

< Événement précédentKiss & Cry
Événement suivant >Fracasse

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

PARTAGER SUR LES RÉSEAUX

Partagez vos archives !

Vous avez des photos, un programme, une affiche de cet événement ? Partagez vos souvenirs, nous les rajouterons sur cette page.

Taïga (comédie du réel)Texte : Aurianne Abécassis <br> Mise en scène : Sébastien Valignat assisté de Julien Geskoff<br> Dramaturgie : Sophie Présumey et Sébastien Valignat <br> Interprétation : Marion Aeschlimann, Maxime Bonnand, Tom Linton, Charlotte Ramond et Loïc Rescanière