L’abattage rituel de Gorge Mastromas

Distribution

Dont Acte
Texte : Dennis Kelly
Mise en scène : Franck Berthier
Traduction : Gérard Watkins
Interprétation : Yannik Laurent, Aida Asgharzadeh, Magalie Genoud, Amélie Manet, Marie-Caroline Le Garrec, Claire Ruppli, Adrien Guitton, Benjamin Brenière, Geoffray Couët

Résumé

Qui est Gorge Mastromas ? Un monstre engendré par le système, et qui l’assume ? Il a l’argent et le pouvoir. Enfant, sa gentillesse le confinait aux seconds rôles, subissant plus qu’il ne choisissait sa vie. Adulte, il se métamorphose. Quitte l’innocence pour l’abjection, devient le maître d’un monde capitaliste où il règne, quels que soient les moyens employés. Au risque de l’abandon et de l’absolue solitude. La tension est palpable dans cette pièce qui juxtapose la narration et l’incarnation, et rappelle les codes de la téléréalité. Avec un humour corrosif, Dennis Kelly crée avec ce personnage le prototype du héros libéral : milliardaire, omnipuissant et amoral, et nous livre, avec sa toute dernière pièce, une mythologie monstrueuse formidablement moderne. Une œuvre drôle et terriblement cruelle dont s’emparent Franck Berthier et son équipe, interrogeant et révélant tous les abus, toutes les perversions, toutes les dérives humaines et politiques, et d’une certaine façon toutes les pathologies comportementales propres à l’époque dans laquelle nous nous trouvons. 

< Événement précédentPetit Sy
Événement suivant >Les derniers géants

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

PARTAGER SUR LES RÉSEAUX

Partagez vos archives !

Vous avez des photos, un programme, une affiche de cet événement ? Partagez vos souvenirs, nous les rajouterons sur cette page.

L'abattage rituel de Gorge MastromasDont Acte<br> Texte : Dennis Kelly<br> Mise en scène : Franck Berthier<br> Traduction : Gérard Watkins<br> Interprétation : Yannik Laurent, Aida Asgharzadeh, Magalie Genoud, Amélie Manet, Marie-Caroline Le Garrec, Claire Ruppli, Adrien Guitton, Benjamin Brenière, Geoffray Couët