CAROLYN CARLSON

L'OR DES FOUS et LES FOUS D'OR

Distribution

GROUPE DE RECHERCHES THÉÂTRALES DE L'OPÉRA DE PARIS

Résumé

D’origine finlandaise, Carolyn CARLSON est née à Oakland, Californie. Elle étudie la danse au San Francisco Ballet et à l’Université de Utah où elle rencontre Alwin Nikolais. Après avoir pris part à trois stages d’été, elle est diplômée en 1966 et immédiatement engagée au Nikolais Dance Theatre.
En 1968, la compagnie est invitée au Festival Interna­tional de la Danse de Paris, où Carolyn CARLSON reçoit le prix de la meilleure danseuse.
Promue lead soloist en 1971, elle avait déjà, à cette date, composé une vingtaine de chorégraphies qu’elle avait interprétées elle-même à New-York et en Califor­nie. C’est toujours en 1971 qu’elle signe un contrat de chorégraphe et de soliste dans la Compagnie Anne Béranger où Larrio Ekson est également soliste. En août 1972, elle présente Rituel pour un Rêve mort dans la Cour d’Honneur du Palais des Papes, au Festival d’Avignon. De septembre à décembre 1972, elle est chorégra­phe, professeur et soliste à la London School of Contem­porary Dance ..
A Hambourg, en février 1973, elle interprète « Kyldex 1 » de Nicholas Schaeffer, Pierre Henry, Alwin Nikolais. En avril, à l’occasion de !’Hommage à Varèse, elle crée Densité 21,5 pour !’Opéra de Paris. En juillet, de retour au· Festival d’Avignon, elle paraît dans Onirocri d’Antoine Bourseiller.

En novembre 1973, elle prend part au Sigma de Bordeaux. Sur une musique de Pierre Henry et dans une scénogra­phie de John Davis, Enivrez-vous (« concert spontané et danse ») est une suite de solos, de pas de deux avec Larrio Ekson, et d’ensembles destinés à la petite équipe d’élèves dont le premier noyau se rassemble. En décembre, Carolyn Carlson est invitée à la Piccola Scala : elle y danse Verfangen œuvre dont elle a signé la chorégraphie et qui est la seule partie dansée d’un programme de musique contemporaine. Maurice Béjart l’accueille ensuite à Bruxelles. Elle séjourne quel­que temps à Mudra, comme professeur et choré­graphe avant de rentrer en France pour créer, le 30 avril 1974 Sablier-Prison. et Il y a juste un Instant à l’Opéra de Paris où M. Rolf Liebermann l’a nommée étoile-chorégraphe.
Carolyn Carlson signe ensuite les chorégraphies d’un récital qu’elle donne à l’Accademia Filarmonica de Rome, avec Larrio Ekson, en octobre 1974. En novembre, à !’Opéra, elle est l’interprète de Glen Tetley et la parte­naire de Rudolph Nouréev : rompant avec une habitude qui lui est chère, la chorégraphe, pour être l’Yseut de ce Tristan cède la place à l’étoile.

Le Groupe de Recherches Théâtrales de l’Opéra de Paris s’est constitué en 1975, sur l’initiative de M. Rolph Liebermann. Son but est de favoriser l’échange entre les diverses disciplines que peut rassembler le théâtre, de susciter et de produire des œuvres où se renouvellent, dans leurs formes comme leur conception fondamentale, la réunion des arts et le spectacle total.
Travail d’expérimentation où le mime, l’acrobatie, le cinéma ou la vidéo trouveront une aussi juste place que la musique, le chant et la danse. Redistribution, où pour­ront s’affirmer des artistes nouveaux, échappant aux normes académiques. Dans cet effort collectif, chaque moyen d’expression approfondira ses ressources et repoussera ses limites. Si les productions du G.R.T.O.P’. le situent nettement à l’écart du répertoire traditionnel, le nouveau groupe n’en sera pas moins étroitement associé à l’Opéra. Il a également vocation à collaborer avec d’autres foyers de création, comme l’I.R.C.A.M. de Pierre Boulez.
Le G.R.T.O.P. est placé sous la responsabilité de M. Rolf Liebermann. li réunit actuellement : Marius Constant (compositeur, chef d’orchestre). Carolyn Carlson (choré­graphe), Charles Jude (danseur). Anna Ringart (chant), Sylvio Gualda (instrumentiste) et John Davis (scénogra­phe), chacun représentant la discipline dont il est issu.
L’Or des Fous et Les Fous d’Or : ces deux spec­tacles de Carolyn Carlson et John davis – pour lesquels le G.R.T.O.P. s’est assuré le concours de compositeurs, d’instrumentistes, de chanteurs, de danseurs et de comé­diens – ont été créés le 18 et le 25 mars dernier au Théâtre de la Ville. lis étaient les premières manifesta­tions publiques du Groupe, aussitôt suivies de plusieurs autres : au Festival de Vienne, au Mai Musical Florentin, au Théâtre d’Orsay, où Carolyn Carlson a présenté ces deux mêmes programmes et des démonstrations-impro­visations. Une création a été préparée pour le Festival d’Avignon. Une tournée mènera le G.R.T.O.P. dans les Maisons de la Culture, puis en Italie. Le nouveau-né, on le constate, affirme déjà sa vitalité.

< Événement précédentLA CUADRA DE SEVILLA
Événement suivant >ALLONSANFAN

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

PARTAGER SUR LES RÉSEAUX

Partagez vos archives !

Vous avez des photos, un programme, une affiche de cet événement ? Partagez vos souvenirs, nous les rajouterons sur cette page.

CAROLYN CARLSONGROUPE DE RECHERCHES THÉÂTRALES DE L'OPÉRA DE PARIS