Tomâs Gubitsch Quintet

Distribution

Tomas Gubitsch : guitares et composition
Juanjo Mosalini : bandonéon
Gerardo Jerez Le Cam : piano
Eacob Macciuca : violon
Eric Chalan : contrebasse

Résumé

C’est toujours un bonheur de voir comment les artistes peuvent habiter, vivifier une musique qui pourrait se figer en musique de danse. Depuis Astor Piazzola, le tango a acquis ses lettres de noblesse et n’est plus considéré comme « une musique de vieux« . Avec le Quarteto Cedron et d’autres, elle est venue chalouper à nos oreilles. Emouvante, chaleureuse comme le son du bandonéon, elle nous touche au corps, comme la bossa nova, nous emmène avec elle, nous fait voyager. Le guitariste argentin Tomâs Gubitsch, qui a accompagné Piazzola lors de sa tournée européenne de 1977, a impulsé au tango une rythmique espiègle, pleine de vie et de surprises. Entre tango, jazz, rock et musique contemporaine, il n’en finit pas de nous étonner avec ses trouvailles et ses excentricités musicales.

Dès mon installation en France, j’ai eu la chance de jouer avec quelques-uns des plus importants musiciens de jazz d’Europe (Stéphane Grapelli, Steve Lacy, Michel Portal, J.-F. Jenny-Clark, Glenn Ferris, Mino Cinélu, Nana Vasconcelos, Jean-Pau/ Ce/ea… ) et, un peu plus tard, de me dédier à la composition de musique dite « contemporaine » et à la direction d’orchestre. Après vingt-huit ans d’absence de mon pays, je soupçonne que le processus qui a provoqué mon retour à la guitare en 2005, m’a poussé vers un retour tout court, et à le faire en jouant du tango. Mon tango, pour être précis. Et si je le formule de cette façon, c’est parce que le tango a aujourd’hui plus de cent ans d’existence. Il est assez grand et fort pour supporter diverses visions, à condition toutefois de ne pas l’aborder en touriste. Il y a dans la musique des formations quasi institutionnelles. Plus spécifiquement, dans le tango nous pourrions parler de l’orchestre « tfpica » et, à partir des années 60, du quintet violon, bandonéon, piano, guitare et contrebasse. Dans Je cas de « mon » quinteto, ces instruments ont pris des noms propres : Juanjo, Gerardo, Éric et Eacob. Les quatre ont accepté de participer à cette aventure et la chose surprenante est que, pour de mystérieuses raisons, ça a fonctionné.
Tomas Gubitsch

< Événement précédentJojo au bord du monde
Événement suivant >Thérèse Raquin

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

PARTAGER SUR LES RÉSEAUX

Partagez vos archives !

Vous avez des photos, un programme, une affiche de cet événement ? Partagez vos souvenirs, nous les rajouterons sur cette page.

Tomâs Gubitsch QuintetTomas Gubitsch : guitares et composition<br> Juanjo Mosalini : bandonéon <br> Gerardo Jerez Le Cam : piano <br> Eacob Macciuca : violon <br> Eric Chalan : contrebasse