Pour toi, Baby !

Distribution

Pour toi, Baby ! ou Sérénade électorale, titre original : Of Thee I sing
Musique : George Gershwin
Direction musicale et orchestration : Bernard Yannotta
Mise en scène : Jean Lacornerie
Chorégraphie : Philippe Chevalier
Avec : Gilles Avisse, Gilles Bugeaud, Olivier Denizet, Gersende Florens, Isa Lagarde, Isabelle Sueur, Sylvain Stawsky, Jacques Verzier
Stan Cramer, piano
Richard Foy, clarinette et saxophones
Raphaël Lemaire, trombone
Rodolphe Puechbroussous, trompette

Résumé

Il fallait bien Un américain à Paris pour relever le défi d’une re-création d’un des plus grands succès de George Gershwin, qui resta à l’affiche de Broadway sans discontinuer pendant près de 440 représentations et reçut – c’est unique pour une comédie musicale – le Prix Pulitzer, qui récompense aux Etats-Unis les meilleures productions intellectuelles et artistiques. Accompagné du metteur en scène, Jean Lacornerie, il nous propose cette année l’un des plus grands succès de George Gershwin.

Les Etats-Unis, 1930. Une campagne électorale qui bat son plein. La confiance du public est faible et le programme vide de sens. Il est alors décidé de défendre une idée jeune, nouvelle, jamais exploitée… l’amour. On dresse des plans : le parti parrainera un concours de beauté et la gagnante deviendra la première dame des Etats-Unis… Comme dans Hoir qui traitait de la guerre du Vietnam ou Rent qui évoquait l’épidémie du sida, Pour toi, Baby ! trouve derrière le paravent du divertissement, un espace de liberté pour traiter des problèmes de fond. Au-delà de la légèreté de la musique, la pièce devient peu à peu de plus en plus redoutable et efficace. Présentée fin 1931 au public, cette comédie réussit l’exploit de faire rire des combines politiques sans froisser qui ce soit, en amusant tout le monde ! Une campagne électorale qu’on vide délibérément de sens, où l’on cherche le programme le plus lisse possible, des stratégies de communication qui s’appuient surtout sur le sex-appeal du candidat et de sa femme, des meetings réglés comme de grands spectacles avec l’intervention des vedettes du show-biz et du sport, on aurait du mal à ne voir là que des perversions américaines. On a même du mal à se dire qu’en 1931, fut-ce aux Etats-Unis, c’était déjà le même mode de manipulation électorale. Serions-nous toujours les mêmes dupes ? Après nos redressements citoyens de mai 2002, il est peut-être temps d’en rire, avec George Kaufman, dont l’humour forgé auprès des Marx Brothers fait un mélange détonant avec l’esprit des frères Gershwin.
Jean Lacornerie et Bernard Yannotta.

< Événement précédentGeorge Dandin
Événement suivant >Valère Novarina

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

PARTAGER SUR LES RÉSEAUX

Partagez vos archives !

Vous avez des photos, un programme, une affiche de cet événement ? Partagez vos souvenirs, nous les rajouterons sur cette page.

Pour toi, Baby !<i>Pour toi, Baby ! </i> ou Sérénade électorale, titre original : <i>Of Thee I sing </i><br> Musique : George Gershwin <br> Direction musicale et orchestration : Bernard Yannotta <br> Mise en scène : Jean Lacornerie <br> Chorégraphie : Philippe Chevalier <br> Avec : Gilles Avisse, Gilles Bugeaud, Olivier Denizet, Gersende Florens, Isa Lagarde, Isabelle Sueur, Sylvain Stawsky, Jacques Verzier <br> Stan Cramer, piano <br> Richard Foy, clarinette et saxophones <br> Raphaël Lemaire, trombone <br> Rodolphe Puechbroussous, trompette