Lady in the dark

Distribution

Orchestre des Pays de Savoie - Compagnie Ecuador
Musique : Kurt Weill
Adaptation et mise en scène : Jean Lacornerie
Direction musicale : Scott Stroman
Chorégraphie : Thomas Lebrun

Résumé

Après un spectacle musical consacré à Offenbach l’an dernier, Jean Lacornerie renoue avec la comédie musicale et à la suite de Signé Vénus, présente pour la première fois en France une œuvre importante de la période américaine de Kurt Weill, placée sous le signe de la vivacité, de la couleur et du rire. Pétillant.

Lady in the dark écrite en 1941 par Kurt Weill et Ira Gershwin, sur un livret de Moss Hart, n’est pas une œuvre de simple divertissement comme l’étaient la plupart des comédies musicales de l’époque. Elle connut pourtant le succès grâce à une heureuse facture et à un savant contraste entre le sérieux et l’amusement. La protagoniste prncipale, Liza Elliot, est rédactrice en chef d’un magazne de mode. Elle a tout pour être heureuse, amour, succès, fortune et pourtant elle est terriblement déprimée. Elle se résout donc à consulter un célèbre psychanalyste. Dre que Lady in the Dark était en avance sur son temps est vrai à plus d’un titre, et pas seulement à cause de son thème. L’utilisation de scènes musicales pour évoquer les trois rêves de l’héroïne (le rêve de glamour, le rêve du mariage et le rêve du cirque) classe en effet sans hésitation cette comédie musicale dans une catégorie d’œuvres conceptuelles dont l’apparition officielle dans l’histoire de Broadway est généralement plutôt située aux alentours des années 1960-1970.

< Événement précédentLes Diablogues
Événement suivant >Roi fatigué cherche royaume pour vacances

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

PARTAGER SUR LES RÉSEAUX

Partagez vos archives !

Vous avez des photos, un programme, une affiche de cet événement ? Partagez vos souvenirs, nous les rajouterons sur cette page.

Lady in the darkOrchestre des Pays de Savoie - Compagnie Ecuador <br> Musique : Kurt Weill <br> Adaptation et mise en scène : Jean Lacornerie <br> Direction musicale : Scott Stroman <br> Chorégraphie : Thomas Lebrun