Karimouche

Distribution

Karimouche : chant
Jean-Pierre Caporossi , claviers
Kosh : bruiteur, batteur, scratcheur
Sam alias Dj Bernardo : platines
Mise en scène : Jacques Chambon

Résumé

Karimouche, c’est avant tout un univers grand ouvert sur toutes les formes d’art. Issue du théâtre et de la danse (elle faisait partie de la distribution de Terrain Vague de la Compagnie Käfig), elle donne à ses concerts une résonance atypique. Sa musique, plurielle et évocatrice d’images, nous balade de la chanson française à la musique hip-hop en faisant un détour par le slam. C’est beau, drôle et frais.

Invitée en première partie du concert d’Anaïs lors des Nuits de Fourvière 2009, Karimouche se révèle
 » On peut me donner l’étiquette de celle qui Joue dans tous les registres, ce n’est pas grave. Avoir un répertoire assez varié, c’est important. Je pense à Brel qui pouvait faire des chansons graves comme Amserdam ou Jeff mais qui en avait des drôles comme Madeleine ou Les Bonbons. Il variait son répertoire. C’est ça qui me plait dans un show. J’aime être surprise, Je déteste la routine. C’est un trait de caractère qui revient dans ce que Je fais et dans mon parcours. (…) Mes goûts musicaux sont extrêmement variés. J’adore les vieilles chansons françaises : Edith Piaf, Jacques Brel, Léo Ferré … mais aussi d’autres sytles comme BJork ou Fantasia, Pauline Croze, Camille, Anaïs ou Java. (…) Pour ce qui est des thèmes de mes chansons, j’écris énormément sur le quotidien, ma famille ou mes amis, les gens, quoi ! « 

< Événement précédentMarianne Lilah
Événement suivant >MIKAOUËL & SON UKULELE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

PARTAGER SUR LES RÉSEAUX

Partagez vos archives !

Vous avez des photos, un programme, une affiche de cet événement ? Partagez vos souvenirs, nous les rajouterons sur cette page.

KarimoucheKarimouche : chant <br> Jean-Pierre Caporossi , claviers <br> Kosh : bruiteur, batteur, scratcheur <br> Sam alias Dj Bernardo : platines<br> Mise en scène : Jacques Chambon