Orchestre symphonique Ose !

Du ciel et de la terre

Distribution

Daniel Kawka : direction
Orchestre symphonique Ose !
55 musiciens

Résumé

Dans le cadre du Léman Lyriques Festival, l’Orchestre symphonique OSE ! célèbre la musique de Gustav Mahler, si bouleversante et universelle, et de Jean Sibelius, au lyrisme exceptionnel, et accueille deux solistes brillants et intenses.

Avec son Concerto pour violon, le compositeur et mélodiste finlandais Jean Sibelius imagine une oeuvre flamboyante de motifs, de thèmes, de phrases amples, d’un lyrisme exceptionnel. Contemporaine de la 4e symphonie de Mahler, elle trouve une place privilégiée dans ce programme, sous l’archet de Boris Brovtsyn. Une même période de création, deux univers contrastés, entre Europe centrale et Europe du Nord, viennent éclairer les « lyrismes » qui s’incarnent entre vocalité et écriture instrumentale. La 4e symphonie du compositeur et chef d’orchestre autrichien Gustav Mahler, après les déluges sonores des symphonies 2 et 3, revient aux sources populaires qui ont nourri l’aîné Schubert. Le mouvement lent est assurément l’une des plus belles pages mahlériennes, dans son expression comme dans son déroulé lent et ascensionnel. La voix, celle ce soir de Kateryna Kasper, évoque les joies du Paradis. Tout dans cette oeuvre incarne l’ascension progressive de la femme et de l’homme vers ce havre de paix. Du violoneux au second mouvement jusqu’à l’irradiation finale, l’oeuvre parcourt une arche expressive et lumineuse. Aucune autre symphonie ne respirera plus cet air des montagnes que Mahler a si souvent gravies comme source et ressource d’inspiration. 

Boris Brovtsyn

Il est né à Moscou en 1977. Il commence à jouer du violon sous la direction de son grand-père, élève de Lev Tzeitlin et d’Abram Yampolsky. Son diplôme du Conservatoire Tchaïkovski de Moscou en poche, il fait ses débuts au Royaume-Uni avec le BBC Philharmonic. Sa carrière est lancée. Boris Brovtsyn est sans conteste l’un des musiciens les plus profonds et les plus polyvalents de sa génération, de plus en plus sollicité dans le monde entier en tant que soliste de concerto et chambriste. Chefs, orchestres, festivals s’arrachent cet interprète passionné qui aime aussi transmettre et partager son talent. Dans les années 2010, il se consacre à l’enseignement au Trinity Collège of Music de Greenwich (Londres). Il est actuellement professeur à la Musik und Kunst Privatuniversitaä de Vienne, et donne des masterclass en Europe, en Asie et au Brésil. Son répertoire comprend plus de cinquante concertos pour violon et des centaines d’œuvres de chambre, dont certaines sont de sa propre création.

Kateryna Kasper

La soprano d’opéra est née en 1986 en Ukraine. Elle étudie le chant à l’Académie de musique d’état de Prokofiev, à Donetsk. Après son examen de licence, elle poursuit ses études en Allemagne, au Conservatoire de musique de Nuremberg, avec la soprano canadienne Edith Wiens et le mezzo-soprano allemand Hedwig Fassbender. Elle fait ses débuts en 2012 à l’Opéra de Francfort, dans une adaptation de Siegfried, de Wagner. Elle y interprète Waldvogel, l’oiseau des bois… L’ampleur lyrique de sa voix subjugue, et l’impose comme l’un des talents les plus prometteurs de la grande maison. En 2014, elle obtient le premier prix du prestigieux Concours international de chant Mirjam Helin, à Helsinki. La même année, Kateryna Kasper devient membre de l’Opéra de Francfort pour de nombreuses saisons. Depuis, sa présence sur les scènes et son intense interprétation, autant vocale que théâtrale, comme son vaste répertoire, l’imposent auprès de nombreuses formations (Ensemble Pygmalion, Orchestre de chambre de Moscou, Orchestre philharmonique de Londres,…) et chefs (Ivor Bolton, Constantinos Carydis, Helmuth Rilling et Howard Griffiths, Nathalie Stutzmann,…). Cette saison 2021/22 la voit briller dans trois nouveaux rôles : Oriana dans Amadigi de Händel, Tytania dans A Midsummer Night’s Dream de Britten, et Orasia dans Orpheus de Telemann en tournée avec le B’Rock Orchestra et René Jacobs.

Programme

Gustav Mahler (1860-1911) : Adagietto de la 5e Symphonie
Jean Sibelius (1865-1957) : Concerto pour violon
Gustav Mahler : 4e symphonie, en sol majeur

< Événement précédentMohican Dance
Événement suivant >J’ai saigné

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

PARTAGER SUR LES RÉSEAUX

Partagez vos archives !

Vous avez des photos, un programme, une affiche de cet événement ? Partagez vos souvenirs, nous les rajouterons sur cette page.

Orchestre symphonique Ose !Daniel Kawka : direction<br> Orchestre symphonique Ose ! <br> 55 musiciens