AccueilRECHERCHE DE SPECTACLES / ÉVÉNEMENTSGrange au LacLe Concert des Nations & Jordi Savall - ANNULÉ

Le Concert des Nations & Jordi Savall – ANNULÉ

Tous les Matins du Monde

Distribution

Jordi Savall : direction, basse de viole à sept cordes de Barak Norman (Londres 1697)
Manfredo Kraemer : violon
Charles Zebley : flûte traversière
Philippe Pierlot : basse de viole à sept cordes
Xavier Díaz-Latorre : théorbe, guitare
Luca Guglielmi : clavecin

Résumé

28 ans après la sortie du film Tous les Matins du Monde, Jordi Savall et ses musiciens en réinterprètent la bande originale, notamment les partitions lumineuses de Marin Marais et de Jean-Baptiste Lully. Merveilles de la musique baroque.

L’immense succès du film d’Alain Corneau, plus de 2 millions de spectateurs, huit César reçus, notamment celui de la meilleure musique, fit découvrir à un plus large public la viole de gambe, et tout un répertoire. Le film, pour lequel Jordi Savall avait assuré la direction musicale, est inspiré du roman éponyme de Pascal Quignard racontant la relation entre Marin Marais et Jean de Sainte-Colombe, deux monstres sacrés de la viole de gambe de la fin du XVIIe siècle. Le concert est aussi un hommage rendu à tous ces musiciens du Grand Siècle, que le film contribua si efficacement à faire connaître : Lully, le surintendant pour la Musique du Roi Soleil, qui a forgé le goût de tout un siècle, mais aussi François Couperin, Eustache du Caurroy, et bien sûr les deux protagonistes Sainte-Colombe le père – avec ses concerts à deux violes esgales – et Marin Marais, grâce à ses merveilleuses pièces de viole, tantôt nostalgiques ou rêveuses, tantôt lumineuses et virtuoses, et qui, de la main de Jordi Savall, donnèrent au film toute sa profondeur.

Jordi Savall occupe une place prépondérante parmi tous les musiciens passionnés par le riche répertoire de la musique ancienne. Après avoir fondé en 1974, avec son épouse la cantatrice Montserrat Figueras, l’ensemble Hespérion XXI, il crée en 1987 La Capella Reial de Catalunya, autre ensemble voué à la musique espagnole et italienne, de la Renaissance à la période baroque. Deux ans plus tard, naît Le Concert des Nations, ensemble instrumental qui ouvre son répertoire jusqu’à l’ère classique (Haydn, Mozart). Avec ces trois formations, Jordi Savall réunit des chanteurs et des instrumentistes de toutes cultures et générations, et met en œuvre un projet profondément humaniste : susciter la concorde entre les êtres humains, les peuples et les nations. Le Concert des Nations tire son nom du célèbre recueil Les Nations de François Couperin (1668-1733), recueil qui a l’ambition de présenter l’éventail de toutes les cultures musicales européennes. Au fil de sa carrière, Jordi Savall a enregistré et édité plus de 230 disques dans les répertoires médiévaux, renaissants, baroques et classiques, avec une attention particulière donnée au patrimoine musical hispanique et méditerranéen.

Jean-Baptiste Lully (1632-1687) Suite « Le Bourgeois Gentilhomme » 
M. de Sainte-Colombe, le père (1640-1701) Concert XLI à deux violes égales 
Eustache du Caurroy (1549-1609) 3 Fantaisies sur « Une jeune fillette »
Marin Marais (1656-1728) Pièces de Viole du 4e livre Sonnerie de Ste-Geneviève du Mont-de-Paris
François Couperin (1668-1733) Les Concerts Royaux, et Nouveaux concerts
Jean-Philippe Rameau (1685-1764) Pièces de clavecin en concerts 
Monsieur de Sainte-Colombe, le père Concert XLIV à deux violes égales : Tombeau Les Regrets
Marin Marais Pièces de Viole du 2e livre 
Jean-Marie Leclair (1697-1764) Sonate VIII à Trois en ré majeur, op. 2, nº 8

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

PARTAGER SUR LES RÉSEAUX

Partagez vos archives !

Vous avez des photos, un programme, une affiche de cet événement ? Partagez vos souvenirs, nous les rajouterons sur cette page.

Le Concert des Nations & Jordi Savall - ANNULÉJordi Savall : direction, basse de viole à sept cordes de Barak Norman (Londres 1697)<br> Manfredo Kraemer : violon<br> Charles Zebley : flûte traversière<br> Philippe Pierlot : basse de viole à sept cordes<br> Xavier Díaz-Latorre : théorbe, guitare<br> Luca Guglielmi : clavecin